Elle a lu vos coms, elle a bien compris...elle n'est pas folle (encore qu'elle commence à parler d'elle à la troisième personne...vous êtes certains  de votre diagnostic?)

Folle non...mais complètement maso...Rongée par la culpabilité et la tristesse de changer Gus d'école, elle ferait n'importe quoi pour se racheter une conscience...Elle pourrait donner cours à la place de la nouvelle maîtresse, se changer en souris pour pouvoir passer ces derniers instants de bonheur avec Gus...Elle pourrait aussi expliquer à la nouvelle maîtresse comment il faut faire pour être aussi chouette que celle qu'elle quitte... Elle pourrait aller ramasser tous ces papiers qu'elle a vu traîner en récréation et qui font qu'elle a encore moins envie que Gus aille passer ses journées dans ce qu'elle considère maintenant comme une poubelle... Elle pourrait, elle pourrait...si vous saviez tout ce qu'elle pourrait faire pour sa Gus et pour que les choses se passent bien...

Mais elle se dit aussi que c'est peut-être bien plus difficile pour elle que pour Gus...Alors elle se contente d'essayer de lui faire une vie jolie...avec de petits plaisirs.

C'est pourquoi elle a passé (beaucoup trop de temps)  un peu de temps à confectionner une petite surprise pour chaque enfant de la classe et pour chacune des gentilles dames qui l'ont accompagnée. C'est ainsi qu'elle a fait 23 pochons brodés au prénom de chacun ainsi qu'une écharpe pour son institutrice.

Je ne sais pas si ce masochisme soulagera sa conscience , mais ça lui a fait plaisir de voir la joie qu'à retiré Gus dans le fait de pouvoir faire un petit cadeau à chacun!

Pochons
Pochons brodés sur lin beige et liberty divers. Pochons-pralinesPochons-pralines pour les grands. Pochons-friandisesPochons-friandises pour les petits

ECHARPE
Echarpe laine feutrée doublée d'un tissu Tildas + Applique sur le devant et biais velours

Maintenant il faudrait juste qu'elle dédramatise, parce qu'elle ne va pas tenir et vraiment virer folle...
Puis c'est bien beau ses états d'âme, mais c'est qu'elle a du boulot et pas qu'un peu...
Allez, dites lui qu'elle va y arriver... qu'on y arrive toujours....

Edit du 19/12 à 18h30

Voilà c'est fini...

On a dit au revoir à tout le monde.
Je pense que ce fut moins douloureux pour Gus que pour moi. 
La maîtresse qui nous fait signe à la barrière et moi qui fond en larmes dans la voiture...essayer de ne pas le montrer... prétexter n'importe quoi pour justifier...préserver Gus à tout prix!
Gus a été gâtée par deux petits camarades dont l'un porte le même prénom que son frère
Un doux souvenir de sa maîtresse dont la mélodie nous rappellera bien des souvenirs
Une jolie carte de son autre maîtresse qui a eu le pouvoir de me faire replonger dans les larmes

C'est bien difficile de partir...